Cerises du Toubkal

Cerises

Me voici de retour d’Imlil,  à 1.800 mètres d’altitude au pied du mont Toubkal. C’est la saison des cerisiers, plantés parmi les noyers et les pommiers sur les terrasses baignées par les sources montagneuses.

Depuis quelques années, Dar Daïf a mis au point une recette très appréciée de glace à la cerise avec des fruits en morceau. C’est pourquoi, accompagné de Brahim, je viens de ramener 20 caisses de cerises bien mûres, soit près de 200 kg au total.  Aujourd’hui nous commençons le nettoyage et le dénoyautage, et puis la cuisson légère et enfin l’empaquetage dans le congélateur dédié aux cerises.

Recette Glace à la cerise

Dar Daïf

L’équipe de Dar Daïf se prépare ainsi pour la réouverture prévue le 1er août prochain avec nos spécialités culinaires habituelles et nos activités de loisir autour de la maison : balade en VTT, en canoë sur le lac, soins au hammam, repos sur les terrasses, découverte des vallées et oasis environnants …

Comme chaque été depuis maintenant 14 ans, Dar Daïf se prépare à la certification HACCP qui encadre l’hygiène et la sécurité alimentaire selon des normes très strictes bien évidemment actualisées cette année en raison de l’actualité.

Ascension du Toubkal

C’est dans cet état d’esprit qu’avec Brahim, profitant de ce déplacement pour récupérer notre stock de cerises, nous avons effectué l’ascension du Toubkal avec une boucle au retour sur Tamsoult et Tizi’n M’zik. Après 3 mois de confinement, la tentation était trop grande. Quel bonheur d’entendre ainsi couler l’eau des montagnes, dans cette beauté inégalée de la nature sauvage ! Quelle joie d’ainsi observer 3 mouflons déambuler tranquilles sous le col du Toubkal !

Habituellement des centaines de personnes gravissent ce sommet mythique chaque jour de l’année, et là nous étions seuls même si finalement deux jeunes des villages voisins nous ont rejoints au sommet. C’était d’une grande tristesse de voir tous ces gîtes, ces auberges, ces maisons d’hôtes et ces hôtels vides de tout visiteur ; tous ces guides, muletiers et cuisiniers inactifs, ces petits commerces et ces cafés désertés tout du long des chemins d’accès au Toubkal alors qu’il est pourtant si agréable de s’y arrêter pour boire une jus d’orange frais ou un thé à la menthe.  Ce sont des milliers de familles qui vivent ici d’un tourisme rural et éco – responsable, au cœur de l’Atlas.

Les frontières du Maroc vont très prochainement ouvrir, et les montagnes de l’Atlas d’un bout à l’autre vous appellent.

Que vous veniez pour un trek de 3-4 jours, ou sur plusieurs semaines, en individuel, en famille ou entre amis, ces milliers de familles de montagnards ont besoin de votre visite. Le Maroc a besoin de vous !

nos Départs

© Désert et Montagne Maroc 1999 - 2020 - Licence numéro 6D99